Mardi 18 mars - 20h30 / DARLING d'après le roman de Jean Teulé au Théâtre du Cloître

Claudine Van Beneden, comédienne intense, entre enfance et maturité, s’empare du texte de Jean Teulé avec force et appétit et offre un moment de théâtre brut dont on ne sort pas indemme. Un choc. 

« La seule chose qui m’intéressait chez mes parents, c’est la route qui passait devant. Les camions et les routiers qu’on voyait dedans. » Elle voulait qu'on l'appelle Darling. Elle y tenait ! Pour oublier les coups reçus depuis l'enfance, les rebuffades et les insultes, pour effacer les cicatrices et atténuer la morsure des cauchemars qui la hantent. Elle voulait que les autres entendent, au moins une fois dans leur existence, la voix de toutes les Darling du monde. Elle a rencontré Jean Teulé. Il l'a écoutée et lui a écrit ce roman. Derrière l'impitoyable lucidité de son humour, Jean Teulé célèbre le flamboyant courage de celles et de ceux qui refusent de subir en silence la cruauté imbécile de la vie et des autres.

" Je suis allé voir Darling et n’en suis pas revenu… C’était à Yssingeaux pour la création du spectacle. J’espérais que ce ne serait pas trop mal mais alors là… La grande salle comble est passée au noir. Le rond de lumière d’une poursuite s’est mis à éclairer une comédienne immobile qui a commencé à parler d’une voix très basse. Elle a ainsi imposé un silence, choppé la salle par les couilles. Assez vite, elle a fredonnée une chansonnette vaguement naïve. Un mec, à la guitare électrique, a plaqué des accords aux sonorités stridentes et alors là, c’est parti ! Voilà la vie de Darling qui défile devant nos yeux ahuris. L’impression d’être accroché entre les roues en fer d’un chariot de fête foraine. Attention, le grand huit ! L’enfance de Darling, son premier orgasme, la mort des frères, le mariage de Darling, sa vie de couple, ses enfants, quel bordel ! Le public riait, retenait des sanglots dans la gorge. Quel duo sur scène, quelle adaptation, et quelle mise en scène ! Une heure quarante plus tard, ce fut la fin du spectacle suivi d’un affolant silence. Puis toute la salle s’est levée dans un vacarme d’applaudissements et moi qui gueulait comme les autres : « Bravo ! Bravo !" Jean Teulé.

 

INFORMATIONS & RESA

05 55 60 87 61

info@theatre-du-cloitre.fr

http://www.theatre-du-cloitre.fr/

Écrire commentaire

Commentaires: 0

En un clic, toutes les sorties             du territoire :


Partagez ce site sur vos                        réseaux :

             Nos réseaux

flux rss pays haut limousin culture
Flèche haut Flèche bas